Vous êtes ici

Le Mariage : Alliance, grâce et signe

Le Mariage : Alliance, grâce et signe

Publié par Incarnare le jeudi 06/08/2009 - 11:14

Après avoir présenté sa "vision globale" de l'homme, de sa corporéité et de sa sexualité, et réfléchi sur la vocation au célibat pour le royaume, Jean-Paul II aborde enfin la question du mariage, de sa signification et de la vie des époux.

Ainsi que nous allons le voir, la grandeur du sacrement du mariage réside dans le fait que les deux unions, celle de l'Homme et de la Femme, et celle du Christ et de l'Église, révèlent le même mystère. Jean-Paul II analyse d'abord la dimension [divine] de l'allaince et de la grâce, avant de décrire la dimension [humaine] du signe.

 
 

 

A la une

La théologie du corps ne sauvera pas l'Eglise (aujourd'hui)

1 an après la remise du rapport de la CIASE, nous découvrons stupéfaits qu'un évêque était concomitamment limogé pour “abus spirituel à des fins sexuelles" et que certains de ses confrères ont passé sous silence la cause réelle de sa mise à la retraité anticipée. Que manque-t-il à l'Eglise pour sortir du marais où elle semble embourbée ?