Vous êtes ici

Le Corps Liturgique - Histoire de Tobit

Le Corps Liturgique - Histoire de Tobit

Publié par Incarnare le vendredi 28/08/2009 - 12:28

Quel est le lien entre notre vie de prière et notre vie sexuelle et conjugale ? Y'a t-il même un quelconque lien, pouvons-nous nous demander... Jean-Paul II consacre cinq catéchèses à développer cette question à partir du livre de Tobie. Pour comprendre en quoi le langage du corps peut être liturgique, il est bon de clarifier ce que l'on entend par liturgie.

 

La vie conjugale et la liturgie

Si l'on ouvre le Catéchisme de l'Église Catéchisme1, on peut lire que le mot liturgie, dans la tradition chrétienne, signifie la participation du Peuple de Dieu à l'oeuvre de Dieu. Qu'est-ce que l'oeuvre de Dieu ? L'Évangile2 nous apprend que c'est avant-tout le "grand mystère" de notre rédemption en Jésus Christ, accomplie par sa mort et sa résurrection.

L'union de l'homme et de la femme dans l'amour conjugal a vocation à sanctifier le monde en étant le signe vivant et visible de la rédemption. "C’est ce Mystère du Christ que l’Église annonce et célèbre dans sa Liturgie, afin que les fidèles en vivent et en témoignent dans le monde"3. C'est précisément ce que font les époux lorsqu'ils vivent dans la fidélité au langage que Dieu a inscrit dans leurs corps, homme et femme. 

Le Catéchisme dit également que la liturgie est "célébration du culte divin [... et même] participation à la prière du Christ, adressée au Père dans l'Esprit Saint"4. Il en va de même pour la vie conjugale. Quand elle est vécue selon le plan de Dieu, l'union conjugale elle-même devient une profonde prière. Elle est eucharistique quand elle est action de grâce pour le don de partager Sa vie et son amour. En poussant cette analogie, nous pouvons dire que le lit conjugal est l'autel sur lequel les époux s'offrent en sacrifice vivant, saint et capable de plair à Dieu5.

Le mot "liturgie" fait également référence à l'annonce de l'Évangile et à la charité en acte6. Il en va de même pour la vie conjugale, qui annonce en permanence l'Évangile du Corps. En citant le concile Vatican II, le Catéchisme continue en disant que "la liturgie est considérée comme l’exercice de la fonction sacerdotale de Jésus-Christ, exercice dans lequel la sanctification de l’homme est signifiée par des signes sensibles et est réalisée d’une manière propre à chacun d’eux". Dans la vie conjugale, si elle est "réalisée de la manière qui convient", les époux remplissent la vocation sacerdotale de leur baptême. 

En conclusion, il n'est guère suprenant que la vie conjugale soit liturgique puisque toute la vie liturgie gravite autour des sacrements7. Jean-Paul II dans ce cycle de catéchèses montre comment le langage de la liturgie éclaire le langage du corps, et comment c'est à partir du langage du corps qu'il s'est modelé. La liturgie est ce temps particulier où l'Église vit vraiment la dimension nuptiale de sa relation au Christ par son don au Christ (le fiat) et l'action de grâce pour la grandeur de Son don (magnificat).

 

Le mariage de Tobie et Sarah

Le livre de Tobie est très différent du Cantique des Cantiques, par son extrême sobriété : pourtant on y trouve une confirmation puissante et claire des principales intuitions de la théologie du corps.

Avant de se marier avec Tobie, Sarra a déjà épousé sept maris. A cause du démon, chacun des maris est mort durant la nuit de noce8. L'ange Raphaël vient voir Tobie et lui dit qu'il est celui qui doit épouser Sarra. Tobie a naturellement peur - avec raison puisque le propre père de Sarra est déjà en train de creuser sa tombe pendant la nuit de noce !!9.

Face à la réticence de Tobie, l'ange lui tient ce discours : "Ne tiens pas compte de ce démon, et prends-la. Je te garantis que, dès ce soir, elle te sera donnée pour femme. [...] N'aie pas peur, elle t'a été destinée dès l'origine, c'est à toi de la sauver. Elle te suivra, elle te donnera des enfants Et quand Tobie entendit parler Raphaèl, il l'aima, au point de ne plus pouvoir en détacher son cœur"10.

L'Amour face à la mort

De la même que le "grand mystère" est centré sur de l'union en une chair, la grande bataille entre le bien et le mal trouve ici son paroxysme. Jean-Paul II affirme que, dans l'union conjugale, "les choix et les actes des époux assument tout le poids de l'existence humaine"11.

Le Cantique des cantiques est très imagé et célèbre la vie ; à l'opposé, les époux du livre de Tobie sont face à la mort qui, dans le dialogue amoureux, crée le silence. Ils réalisent que "dans le signe sacramentel de l'union conjugale, le corps s'exprime aussi par le mystère de la vie et de la mort, peut-être avec plus d'éloquence que partout ailleurs"12.

Rien n'est plus loin de l'esprit de la plupart des époux au jour de leur mariage que l'éventualité de leur propre mort. Pour Tobie et Sarra, la mort est là face à eux, dès le début de leur mariage : quelle profondeur leur amour prend-il alors ? de quelle profondeur leur amour a t-il besoin pour vaincre la mort ? 

 

La prière de Tobie et Sarra

L'ange a donné à Tobie des instructions pour se libérer des griffes du démon : la plus importante d'entre elles est la prière. "Puis, au moment de vous unir", dit l'ange, "levez-vous d'abord tous les deux pour prier. Demandez au Seigneur du Ciel de vous accorder sa grâce et sa protection"13."Et ils dirent de concert : "Amen, amen!"14 : les époux prient d'une seule voix. Rien ne solidifie plus l'union des époux que la prière commune dans l'intimité. 

 Tobie se leva du lit, et dit à Sarra : "Debout, ma sœur! Il faut prier tous deux, et recourir à notre Seigneur, pour obtenir sa grâce et sa protection." Il commença ainsi Tu es béni, Dieu de nos pères, et ton Nom est béni dans tous les siècles des siècles! Que te bénissent les cieux, et toutes tes créatures dans tous les siècles! C'est toi qui as créé Adam, c'est toi qui as créé Eve sa femme, pour être son secours et son appui, et la race humaine est née de ces deux-là. C'est toi qui as dit Il ne faut pas que l'homme reste seul, faisons-lui une aide semblable à lui. Et maintenant, ce n'est pas le plaisir que je cherche en prenant ma sœur, mais je le fais d'un cœur sincère. Daigne avoir pitié d'elle et de moi et nous mener ensemble à la vieillesse!

Remarquons que :

  • Comme le Christ y invitera plus tard les pharisiens, Tobie et sa femme tournent leur coeur vers le plan originel de Dieu pour le mariage.
  • Tobie appelle sa femme "soeur" comme dans le Cantique des Cantiques.
  • Il fait la distinction entre la convoitise et le don sincère de soi
  • Il a l'intention de passer toute sa vie avec Sarra.
  • Tobie sait qu'ils ne peuvent répondre à cet appel en comptant sur leurs propres forces : ils ont besoin de la grâce de Dieu. 
Zoom...

Très peu de gens mesurent la portée et les conséquences de leurs choix en matière de sexualité. Encore moins comprennent l'influence de la disposition de coeur avec laquelle ils abordent l'union sexuelle. Ces choix et cette vision sont un baromètre qui permet de comprendre (et prévoir) la santé du couple. 

Très peu d'échecs conjugaux ne peuvent être liés, directement ou indirectement, à une incapacité de lire en vérité le langage du corps. Mais, quels que soient nos échecs à cet égard, tout espoir n'est pas perdu : nous pouvons comme Tobie et Sarra, demander la grâce et la protection du Seigneur.

L'eros séparé de l'ethos apporte la souffrance et la mort, comme le découvre douloureusement Sarra et ses septs maris. Tobie et Sarra vivent l'eros lié à l'ethos, et la prière révèle ce rapprochement entre ces deux réalités dans son coeur : cela porte du fruit.

"Il n'y a pas de crainte dans l'amour ; au contraire, le parfait amour bannit la crainte", dit Jean15 Voilà ce que Jean-Paul II crie haut et fort : "n'ayez pas peur !"

 

Le Credo des époux

L'un des sommets de la liturgie est la profession de foi, le credo. Il couvre en quelque mots l'ensemble de la connaissance révélée dans les Ancien et Nouveau Testaments. "Réciter avec foi le Credo, c’est entrer en communion avec Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit, c’est entrer aussi en communion avec l’Église toute entière"16.

La prière de Tobie et Sarra prend la forme d'un credo conjugal17. Dans la Genèse, le serpent qui veut attaquer la bienveillance de Dieu attaque en disant "Dieu a t-il réellement dit.." Comme un antidote à cette attaque du nom de Dieu, Tobie et Sarra commence leur prière par une action de grâce "Béni sois-tu" : ils parlent au nom de toute la création et entrent dans cette bataille cosmique. Ils réaffirment ensuite la bonté du plan originel de Dieu, puis reconnaissent à la fois leur désir de s'y conformer et leur incapacité à le faire sans l'aide de Dieu.

Tobie et Sarra sont vraiment ministres du sacrement dans leur union qui témoigne de Dieu-Amour. Cette union est aussi un témoignage au Dieu qui donne la vie, un cri qui proclame "ô mort où est ta victoire ? ô mort où est ton aiguillon ?"18

 

Le mariage, sacrement

Le cinquième chapitre de la lettre aux éphésiens, en proclamant que l'amour humain est un grand mystère lié à celui de la rédemption19, établit clairement le lien entre le langage du corps et le langage liturgique, qui parlent tous deux de la rédemption. Il donne toute sa valeur au mariage en identifiant que, dans le plan de Dieu, celui-ci est signe de la communion entre le Christ et l'Église, en même temps qu'il donne aux époux un modèle à suivre pour vivre conformément au plan de Dieu.

Il montre également que le langage du corps comporte deux dimensions essentielles : il est mystique et liturgique - donc saint. Il est mystique dans la mesure où il fait goûter de manière sensible la réalité invisible de l'amour de Dieu, liturgique car il est action de grâce pour ce don de Dieu, dans la mesure où il est vécu dans la vérité. En créant un lien insécable entre le corps et la liturgie, il nous évite la tentation du manichéisme, pour sans cesse nous rappeler que la sainteté se greffe dans notre humanité, et non dans un fantasme de perfection20.

Il nous appelle à vivre une attirance sexuelle dans la maturité spirituelle, à être soumis les uns aux autres par respect pour le Christ, par cette crainte du Seigneur ou respect du sacré21 dont le Pape nous rappelle qu'elle est l'un des cette dons de l'Esprit. Il nous montre qu'une vie chaste n'est pas une vie dénuée d'érotisme.

 
 

 

A la une

Nouveau «Forum Wahou!» pour les prêtres ! (15-16 jan 2018)

Publié par Incarnare le vendredi 25/08/2017 - 06:38 - Blog

Forum Wahou!Les prêtres (et séminaristes) ont leur «Forum Wahou!» ! Tandis que plus de 4000 personnes ont déjà pu découvrir la Théologie du Corps de Jean-Paul II, lors de 19 Forums organisés par les diocèses, et qu'autant d'autres sont en préparation pour 2018, et après le succès du premier Forum "rien que pour les prêtres" à Paris, une nouvelle édition de "Wahou Prêtres" est annoncé à Ars en janvier 2018.

Blogs chrétiens