Vous êtes ici

Abus sexuels : guérison et renouveau

Abus sexuels : guérison et renouveau

Vous savez que l'Eglise est rentrée dans le 21ème siècle quand vous apprenez qu'elle s'apprête à tenir une conférence publique sur la pédophilie, et qu'elle va proposer aux prêtres et laïcs du monde entier de se former à la protection de l'enfance par un cours accessible en e-learning

Jusqu'à 2011, les dispositifs de protection de l'enfance dépendaient de la volonté des autorités ecclésiastiques locales, plus ou moins sensibilisées à ces questions. Puis le Vatican avait publié une circulaire à l'intention des Conférences des Evêques, leur indiquant la voie à suivre et leur donnant un an pour mettre en oeuvre les dispositifs nécessaire.

Mais des directives et de la bonne volonté ne suffisent pas à mettre en place de telles mesures, et il est bon que Rome passe de la parole aux actes en donnant un appui concret aux églises locales, notamment en créant à Munich1 un Centre pour la Protection de l'Enfance, en lien avec l'unité de psychiatrie et de psychologie de l'enfant et de l'adolescent de l'université de Ulm. 

Le cours, conçu principalement par des universitaires allemand (un diacre psychiatre allemand sera directeur du centre), traitera de la protection de l'enfance dans l'Eglise, dans une approche globale (cf. image) : 

  • une approche générale, incluant les aspects historiques, légaux et éthiques
  • une approche théologique, incluant la vision de la sexualité dans l'Eglise, des aspects pastoraux et canoniques (notamment la question du secret de la confession)
  • les facteurs de risques et les conséquences des abus 
  • l'identification des cas d'abus et la réaction à apporter, incluant notamment la gestion des cas où il n'existe qu'une suspicion d'abus, des techniques d'entretien pour accueillir les victimes, et  des mesures de soutien
  • l'accompagnement thérapeutique et spirituel des victimes

Ecoutez la séquence consacrée par Radio Vatican à ce sujet : 

  • 1. où la crise a été spécialement forte avec la mise en cause des jésuites allemands

 
 

 

A la une

La théologie du corps ne sauvera pas l'Eglise (aujourd'hui)

1 an après la remise du rapport de la CIASE, nous découvrons stupéfaits qu'un évêque était concomitamment limogé pour “abus spirituel à des fins sexuelles" et que certains de ses confrères ont passé sous silence la cause réelle de sa mise à la retraité anticipée. Que manque-t-il à l'Eglise pour sortir du marais où elle semble embourbée ?