De l'urgence d'une vraie éducation sexuelle..

Publié dans : Amour et Sexualité

J'apprends aujourd'hui qu'une chaîne télévisée d'«éducation sexuelle» allait être lancée... par une actrice porno. Autant vous le dire tout de suite1: vous n'apprendrez là bas pas grand chose sur l'amour. On va vous vendre du sexe-performance, du sexe-divertissement, mais sans doute pas du sexe-amour. 

La promotrice de la chaîne se veut rassurante : « bien sûr, on diffusera également des films pornos contemporains, mais on est très exigeant sur le choix des films pour qu'ils soient accessibles aux femmes ». C'est en fait l'ultime étape d'un processus proprement diabolique. Par la pornographie, on normalise d'abord chez l'homme (touché plus spontanément par le côté "graphique") une représentation faussée de la sexualité -dont chaque femme vous dira qu'elle ne représente pas son idéal ni affectif ni sexuel-, souvent extrêmement violente, toujours travestie. La femme alors délaissée par son mari dupé par ces ébats virtuels sera alors tentée d'accepter l'irruption de la pornographie au coeur même de l'intimité du couple, dans la chambre conjugale.. Cela signe l'arrêt de mort du sexe-amour-don, au profit du sexe-excitation-appropriation.

Pornographie signifie littéralement "représentation de la prostitution". En d'autres termes, représentation de la domination de l'homme sur la femme et de la relégation de celle-ci au rang d'objet pour la satisfaction égoïste de son compagnon. Cette représentation, qui s'appuie sur des corps anonymisés voire sur des bouts de corps, a pour effet, par son visionage même, de normaliser cette idée-même que le corps, et particulièrement le corps de la femme, est fait non pour être donné, mais pour être pris ; qu'on peut le séparer de la personne, de ses sentiments.

Face à cela, je dis qu'il y urgence à proposer une vraie éducation sexuelle. C'est en effet le puritanisme qui a créé la pornographie. Par exemple, Hugh Hefner, fondateur de Playboy, a ainsi révélé un jour que l'origine de son "projet" se trouvait dans ses origines familiales puritaines, où il n'était pas permis -même entre frères et soeurs- de s'embrasser et où caresses et calins étaient bannis. Pour cela, il nous faut d'abord ajuster notre propre vision du couple, du corps et de la sexualité. "Vous êtes le sel de la terre, mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra t-on ?"

Ensuite, en parler, dans des termes respectueux, qui en montrent toute la beauté et la dignité. Proposer une vraie éducation à la sexualité, qui soit une éducation à l'amour, mais qui ne se réfugie pas derrière l'amour pour cacher le corps. Si nous fuyons dans l'angélisme, le monde ira à coup sûr dans l'animalisme.

  • 1. mais je suis sûr que vous en doutiez déjà, voyez quelle confiance j'accorde à mon lecteur

 
 

Commentaires

Portrait de Anonyme

Vous dites que le corps n'est pas fait pour être pris mais pour être donné. On connaît effectivement le vocable de "prendre" ("je l'ai prise") associé à la femme-objet. Mais, par ailleurs, en termes de connotations, "donner" m'évoque la douceur et "prendre" la fougue, et c'est là que je tilte : il y a quelque chose de lymphatique dans le corps qui se donne mais ne se prend pas !

Portrait de Incarnare

Vous touchez là quelque chose d'important :  nous identifions souvent, à tort, le fait de se donner, et surtout le fait de recevoir l'autre, à une certaine passivité.

Au contraire ! Se donner à l'autre ne signfie pas manquer de fougue. Dans le mariage, on fait pas que "se donner" (de manière intransitive) : on se donne à quelqu'un ! Ce n'est pas un don anonyme, c'est la recherche d'une communion avec une autre personne. Ca n'exclut pas la passion, loin s'en faut !

Mais pour rencontrer l'autre avec tout ce qu'il est, il faut accepter de se donner complètement, tel que l'on est : sinon, on se contente de "tirer" son coup (la laideur de l'expression illustre assez bien la nature réelle de la relation).

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. Si vous avez un compte Gravatar associé à cette adresse e-mail, l'avatar associé sera affiché.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <i> <strong> <b> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd><br><p><br />
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Forums Théologie du Corps 2014

Des forums Théologie du Corps se préparent dans différents lieux de France pour 2014. Inscrivez-vous pour en savoir plus :

 
 
 

A la une

Bonne nouvelle sur le sexe et le mariage (Christopher West)

tags :

Christopher West est un célèbre conférencier catholique américain. Touché par la Théologie du Corps de Jean-Paul II, il travaille depuis 1993 à la diffusion de cet enseignement du Pape. Ce site (et son auteur) lui doivent beaucoup !!

Dans "Bonne nouvelle sur le sexe et le mariage", Christopher répond aux questions fondamentales sur le mariage et la sexualité. 

 «Lorsque j’explique l’enseignement de l’Église, en m’appuyant sur ma propre expérience et sur ce que j’ai appris de Jean-Paul II, les gens me disent à tous les coups : « J’ai fait toute ma scolarité dans des écoles catholiques et je n’ai jamais entendu ça... Pourquoi ? » ou encore : « Si seulement j’avais su ça plus tôt, ça m’aurait peut-être épargné des erreurs et des souffrances... » [...] Puisse ce livre vous aider à connaître, comprendre et expérimenter l’amour humain véritable. C’est en lui, en effet, que nous trouvons l’image du divin, un avant-goût du paradis – la pleine satisfaction de tous nos désirs les plus intimes. » (C. West)
 

Commentaires récents

My name is Cament, Mehdi Cament. (7)

  • Anonyme : Ça fait peur des choses pareilles, j'ai appris cela en...

Card. Caffara : "Le mariage n'est pas un 'idéal' mais une vérité à enseigner" (1)

  • Elke : Tout à fait d'accord. Pourquoi parle-t-on si peu des...

Le Pape François et Frédéric Ozanam, même combat (2)

  • Incarnare : Cf. aussi cette autre anecdote à propos du bienheureux...

Le mariage : Avant / Après (1)

  • Incarnare : A rapprocher de cette autre anecdote à propos du...

La morale, dépassée ? (3)

  • Ajax : Merci, je sais ce qu'est le nominalisme et je ne pense pas...
  • Incarnare : Ajax, Votre commentaire montre bien, effectivement, qu'une...
  • Ajax : Pardonnez moi mais à vous lire on comprend assez bien en...

2014 : année de la Théologie du Corps ? (2)

  • Incarnare : J'apprends que les éditions de l'Emmanuel s'apprêtent...

Le jour d'après (2) (4)

  • Incarnare : A la réflexion, ça doit être une réminiscence d'un chant...
  • Dominique : Bonjour : D'où tirez-vous l’expression : "je suis l'Amour,...