L'Espagne se prépare à légaliser l'avortement

Publié dans : Avortement / IVG

Le gouvernement espagnol se prépare à déréguler l'avortement. Jusque là, il était déjà autorisé qu'cas de viol (jusqu'à 12 semaines de grossesse), de malformations du foetus (22 semaines) ou de "danger pour la santé physique ou psychique de la mère" (sans limitation de temps).

Cette dernière cause, où l'on reconnaîtra la même duplicité que dans la "détresse de la femme" de la loi Veil, était déjà couramment invoquée par les candidates à l'avortement, ce qui conduit à un nombre croissant (+126% en 10 ans) d'avortements en Espagne. Encore une fois, plutôt que de traiter le problème à la racine (l'absence de communication au sein des couples également illustrée par le taux très élevé de violences conjugales dans le pays), on propose une fausse solution. 

L'Espagne avait été choquée en décembre 2007 par un reportage diffusé sur Intereconomia, qui montrait la duplicité des centres d'avortement en Espagne, notamment dans la pratique, courante, d'avortement tardifs. Si l'avortement n'est jamais moralement licite ni exempt de séquelles, l'avortement tardif provoque des souffrances psychologiques plus grandes encore. Aujourd'hui, ses dirigeants choisissent volontairement l'aveuglement.

Ci -dessous : le reportage diffusé en décembre 2007 à la télévision espagnole. Note: certains passages peuvent choquer les spectateurs, même parmi les moins sensibles.

 
 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. Si vous avez un compte Gravatar associé à cette adresse e-mail, l'avatar associé sera affiché.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <i> <strong> <b> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd><br><p><br />
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Forums Théologie du Corps 2014

Découvrez la théologie du corps le temps d'un week-end! Cliquez ci-dessus et inscrivez-vous sur notre newsletter :

 
 
 

A la une

La "vérité" du mariage (et l'accès à la communion des divorcés-remariés)

Publié dans : Mariage

Le Synode sur la famille n'a pas conclu sur l'accès aux sacrements pour les divorcés-remariés : constatant que la question était épineuse, les Pères ont renvoyé la question à l'année prochaine. Les paragraphes 52 et 53, qui l'évoquaient, n'ont pas recueilli les deux tiers requis pour être adopté par le Synode. C'est que la question mérite d'être étudiée de près, car il ne s'agit pas d'une "simple" question disciplinaire

 

Commentaires récents

La théologie du corps pour les débutants (Christopher West) (1)

  • Incarnare : Le livre sera disponible en librairie à partir du 2 déc....

Le mariage : Avant / Après (2)

  • Anonyme : je suis tout a fais d'accord, le mariage est un peu un...
  • Incarnare : A rapprocher de cette autre anecdote à propos du...

My name is Cament, Mehdi Cament. (7)

  • Anonyme : Ça fait peur des choses pareilles, j'ai appris cela en...

Card. Caffara : "Le mariage n'est pas un 'idéal' mais une vérité à enseigner" (1)

  • Elke : Tout à fait d'accord. Pourquoi parle-t-on si peu des...

Le Pape François et Frédéric Ozanam, même combat (2)

  • Incarnare : Cf. aussi cette autre anecdote à propos du bienheureux...

La morale, dépassée ? (3)

  • Ajax : Merci, je sais ce qu'est le nominalisme et je ne pense pas...
  • Incarnare : Ajax, Votre commentaire montre bien, effectivement, qu'une...
  • Ajax : Pardonnez moi mais à vous lire on comprend assez bien en...