Vous êtes ici

Moi, j'veux une décapotable..

Moi, j'veux une décapotable..

Quel point commun y a-t-il entre le préservatif et la ceinture de sécurité ? A première vue, les similarités sont peu évidentes, si ce n'est que des organismes d'état en font assidument la promotion, et que leur défaillance peut vous coûter la vie1. Pourtant, l'analogie pourrait aller beaucoup plus loin.

La ceinture n'a t-elle pas sauvé de vies ? A l'échelle individuelle, sans doute : ceux d'entre vous qui ont eu un accident lui doivent peut être une fière chandelle. Mais a t-elle réduit l'insécurité routière ? On serait tenté de l'admettre...

The Armchair Economist, un petit livre de l'économiste américain Steven E. Landsburg2, nous met en garde contre cette conclusion hâtive. Landsburg y cite les travaux de Peltzman, qui a démontré que plus les voitures sont sûres, plus leurs conducteurs prennent de risques. Dit simplement : si votre voiture n'avait pas de ceinture, vous ne rouleriez certainement pas à 1403.

Peltzman a ainsi montré que l'effet de la ceinture de sécurité sur la mortalité routière était quasi-nul. Les automobilistes épargnés ont été compensés par autant de piétons et cyclistes percutés. Les constructeurs automobiles ont bien essayé de suggérer que la ceinture était le nec plus ultra de la sécurité, quelques 8 000 morts sur les routes chaque année ont tôt fait de les mettre devant le fait accompli.

Les propos tenus en 2009 par Benoît XVI sur le préservatif lui ont valu l'ire des lobbies du préservatif, comme Peltzman, s'il avait prédit son résultat, aurait sans doute subi la colère des constructeurs automobiles, qui n'auraient pas manqué de l'accabler du poids de toutes les morts sur nos routes.. 

Nul ne prétendrait aujourd'hui que chacun peut rouler aussi vite et aussi dangereusement qu'il le souhaite, s'il met sa ceinture4. C'est pourtant une réaction équivalente que l'on a entendu chez beaucoup de commentateurs5 des derniers propos de Benoît XVI. D'où la mise au point de Rome ces jours-ci.

La multiplication des moyens techniques (ABS, ESP, Airbag, etc.) n'a pas eu l'effet escompté, et seules les politiques qui visaient un changement de comportement ont réussi à triompher - au moins partiellement - de l'hécatombe.

De même, par ses propos, le Pape invite à changer notre regard sur la sexualité, à sortir d'un regard orienté vers la gestion économique des risques épidémiologiques6, et interroge notre conception-même de la sexualité. Comment rendre la route vraiment belle et profiter réellement du parcours ? 

La véritable question n'est pas « faut-il mettre sa ceinture ?», mais « où est-ce que je veux aller ? comment conduire de manière responsable pour m'y rendre ? ». Alors, je sais pas vous, mais moi, j'veux une décapotable.

  • 1. rouler sans ceinture ne vous emmènera pas en prison, à moins peut-être que vous n'ayez fondé wikileaks
  • 2. qui s'amuse avec ses lunettes d'économiste à examiner de fausses évidences de la vie quotidienne, pour en montrer la vacuité
  • 3. etsi vous n'aviez pas d'ESP, vous laisseriez votre voiture au garage par temps de neige
  • 4. Cela ne veut pas dire, et c'est le sens des derniers propos du Pape, que si vous choisissez pour une raison quelconque de conduire comme un cinglé, il ne faut pas mettre la ceinture !
  • 5. même s'il faut reconnaître aux journalistes que nombre d'entre-eux ont ce coup-ci bien fait leur travail, et cité in extenso des passages du livre de Benoît XVI et apportant un nécessaire équilibre.
  • 6. où le nombre de partenaires serait un arbitrage entre plaisir obtenu et risque encouru

 
 

 
 

A la une

[Tract] Cet été, découvrir le sens du corps et de la sexualité

Publié par Incarnare le mardi 12/04/2016 - 21:22 - Blog

Comme chaque année, l'AFCP propose des sessions d'été "Amour, sexualité et vie chrétienne". En couple depuis de longues années ou juste fiancés, ou mêmes célibataires, chacun trouvera la matière à avancer personnellement sur ces questions dans un enseignement concret et éclairant sur la beauté du mariage et en même temps ses exigences.