Vous êtes ici

Actualité de l'Église

Intention de prière du Pape pour Décembre 2019

cef.fr - vendredi 06/12/2019 - 09:43

Prions pour que chaque pays prenne les moyens nécessaires pour faire de l’avenir des enfants une priorité, particulièrement ceux qui sont en souffrance.
L’intention de ce mois de décembre est centrée sur l’avenir des enfants. Chaque pays est concerné. Par le regard de l’imagination, nous pouvons parcourir la terre et voir les enfants dans leur diversité. Ceux d’Orient, d’Occident, de la région des Pôles ou des tropiques, des mégapoles ou des campagnes, dans leurs costumes, leurs manières de vivre en famille, les uns dans l’abondance, les autres dans la précarité, les uns soutenus, les autres laissés seuls, les uns scolarisés, les autres à l’école de la rue, les uns en bonne santé, les autres malades, etc. Ils sont la joie et l’avenir du monde, la richesse de chaque pays. C’est bien pour cette raison que l’avenir des enfants est une priorité.
Pourtant, dans le monde, nous constatons des carences quant à l’éducation, à la santé, à l’exploitation des enfants et aux abus dont ils sont victimes. La situation de certains pays n’est pas un prétexte pour les autres de relâcher leurs efforts. En France, le rapport annuel de novembre 2019, du Défenseur des droits de l’enfant, Jacques Toubon, pointe les déficiences des institutions spécialisées et suggère des solutions. On peut aussi penser à l’accès à des sites Internet nuisibles, au souci de la famille, première cellule de croissance, à l’égalité des chances, aux conditions d’une vie saine, à l’apprentissage de la vie en société et du devoir de reconnaissance envers elle, au respect du bien commun, etc. Pour autant, faire de l’avenir des enfants une priorité ne signifie pas en faire des « enfants rois ». Que leurs conditions de vie leur permettent d’être la joie, l’espérance et la fierté des familles et de la nation dans lesquelles ils grandissent.
Alors que nous nous préparons à fêter la naissance du Sauveur, nous prenons dans notre prière tous les enfants du monde qui souffrent. Jésus, enfant, a connu l’exil et dans le don de sa vie, il a rejoint les Saints Innocents, ceux tués par Hérode et ceux aujourd’hui dans l’épreuve. Sa présence auprès d’eux nous encourage à travailler en confiance dans le sens de l’intention.
Bon temps de l’Avent dans l’espérance !

Daniel Régent sj, Directeur national

S'abonner à Théologie du Corps agrégateur - Actualité de l'Église