Vous êtes ici

La Résurrection et l'Homme Eschatologique

La Résurrection et l'Homme Eschatologique

Publié par Incarnare le jeudi 06/08/2009 - 11:12

Dans notre recherche d'une vision intégrale de l'homme, nous avons contemplé l'homme originel et l'homme historique. Attachons-nous maintenant à l'expérience de l'homme de l'eschaton1.

Comme le Catéchime l'affirme :

 "Sur aucun point la foi chrétienne ne rencontre plus de contradiction que sur la résurrection de la chair"2. Il est très communément accepté qu’après la mort la vie de la personne humaine continue d’une façon spirituelle. Mais comment croire que ce corps si manifestement mortel puisse ressusciter à la vie éternelle ?

C'est pourtant ce qu'affirme Saint-Paul3 : nous ne pouvons comprendre ce fait que dans le résurrection du Christ. Jean-Paul II appuie ce cycle4 de catéchèses sur la discussion de Jésus avec les Sadducéens, rencontre que les trois évangélistes synoptiques ont jugé digne de rapporter5.

Le Christ y affirme qu'à la résurrection "on se ne marie pas mais on est comme les anges dans le ciel". Si on regarde cette affirmation superficiellement, Il semble saper tout ce que nous venons de dire... car les anges sont purement spirituels !

Comment connaître l'expérience de l'homme ressuscité alors que nous n'en connaissons rien ? De la même manière que pour l'innocence originelle, par continuité : la discussion avec les pharisiens nous renvoyait au commencement, celle avec les sadducéens nous renvoie à la résurrection. Cette expérience sera certes complètement nouvelle, mais "en même temps, elle ne sera pas en tout point différente de l'expérience de l'homme au commencement ni de celle de l'homme historique [...] L'homme du monde à venir trouvera dans son expérience l'accomplissement de ce qu'il portait en germe au commencement et dans l'histoire."[/f]TDC 69,5

Revenons à notre image du voilier à la voile percée : le Christ nous a appelés à imaginer ce qu'était notre expérience quand la voile était encore d'une pièce. Dans sa discussion avec les sadducéens, il nous invite à imaginer ce qu'il en sera lorsque les voiles auront perdu leur raison d'être et que le voilier planera au-dessus des eaux.

  • 1. C'est à dire de la fin des temps et plus généralement de ce qui arrivera après notre mort
  • 2. (S. Augustin, Psal. 88, 2, 5)
  • 3. cf. Rm 8,11: Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous
  • 4. TDC 64 à 72 entre le 11 novembre 1981 et le 10 février 1982
  • 5. Mt 22,30 ; Mc 12,25 ; Lc 20,35

 
 

 

A la une

Féminisme et théologie du corps : la femme selon Jean-Paul II

Publié par Incarnare le samedi 01/08/2015 - 08:07 - Corps - Blog

Une "lignée" de penseurs féministes accusent le magistère catholique - plus particulièrement l'anthropologie de Jean-Paul II - de réduire la femme à la fonction biologique de la maternité. Leur accusation s'appuie sur un refus radical de l'idée de nature (comprise par eux comme un réductionnisme biologique). 

Je vous propose de découvrir cet article de Mme Michele M. Schumacher1, qui répond précisément et justement à cette critique. 

Commentaires récents

La théologie du corps en podcast (2)

  • Incarnare : Bonjour Xavier, J'ai ajouté les fichiers mp3 à la page de...
  • xavier : Bonjour, Ce lien n'est apparemment plus valide. Si vous...

Forcer la modestie ? (1)

  • Incarnare : Pour ceux qui auraient été attirés ici par le « teasing »...

La théologie du corps pour les débutants (Christopher West) (1)

  • Incarnare : Le livre sera disponible en librairie à partir du 2 déc....

Le mariage : Avant / Après (2)

  • Anonyme : je suis tout a fais d'accord, le mariage est un peu un...